http://www.ledevoir.com/politique/montreal/511113/projet-montreal-et-la-sauvegarde-des-commerces-de-proximite-a-outremont

Lettre

Projet Montréal et la sauvegarde des commerces de proximité à Outremont

24 octobre 2017 | Mariclaude Ouimet Outremont, le 22 octobre 2017 | Montréal

À l’instar de plusieurs autres arrondissements, les élues d’Outremont ont voté majoritairement en 2016 un règlement pour interdire les nouveaux lieux de culte dans nos rues commerciales afin d’en sauvegarder le caractère convivial et de faire un geste concret pour leur revitalisation. Ce règlement a été approuvé par la population lors d’un référendum. Projet Montréal a voté contre.

À l’ère du magasinage en ligne, il est primordial de conserver nos commerces de proximité, qui sont des lieux privilégiés de rencontres et des facteurs importants de notre qualité de vie. Ce vote s’inscrit aussi dans une vision de développement durable nous offrant la possibilité de subvenir à nos besoins tout près de chez nous, à pied ou à vélo diminuant ainsi l’utilisation de la voiture. Il est certain que des artères commerciales qui jouissent d’une saine activité influent également sur la valeur des résidences. On doit aussi tenir compte du fait qu’en 2019, l’arrondissement devra être en mesure d’offrir des services adéquats pour quelque 3000 personnes supplémentaires qui vont s’installer sur le campus Outremont. Il n’est pas question d’un simple règlement, mais bien d’un projet de société et d’une vision à long terme pour l’Outremont de demain. Projet Montréal a voté contre.

Mécontent du résultat démocratique du référendum et afin de satisfaire aux exigences d’une certaine frange de son électorat, nous apprenons par communiqué que Projet Montréal veut réintroduire la possibilité d’implanter de nouveaux lieux de culte sur nos avenues commerciales par un processus de PPCMOI (projet particulier de construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble), c’est-à-dire au cas par cas, appelé « zonage par projet ». Il est important de savoir qu’un PPCMOI vise à permettre la réalisation d’un projet non conforme à la réglementation et à autoriser des changements au zonage présentement en vigueur. Avec un PPCMOI, Projet Montréal pourrait légalement contourner le résultat démocratique du référendum de novembre 2016 en permettant l’agrandissement demandé par le propriétaire du lieu de culte situé dans Bernard au coin de Champagneur.

La position politique et les priorités sociales de Projet Montréal sont claires et précises : la sauvegarde de nos commerces de proximité et la revitalisation de nos trois minuscules rues commerciales seront tributaires des demandes de nouveaux lieux de culte. Projet Montréal rêve d’avoir la mainmise sur Outremont. Reste à savoir si Outremont veut de Projet Montréal.